Pièces détachées : quels sont les prix ?

L’année 2019 a été marquée par la flambée du prix des pièces détachées. Concurrence trop faible et sophistication des pièces font partie des raisons permettant d’expliquer cette hausse. Plus de précision ci-après.

Un secteur où règne le monopole

Les pièces détachées tendent à devenir un luxe ! C’est ce qui ressort de l’étude récente sur les variations de leur coût entre 2018 et 2019. À titre d’exemple, Audi talonne Dacia avec un niveau de hausse de 10,71 % pour le premier et de 10,81 % pour le second. La marque au losange fait encore mieux en affichant une différence de 12,59 % entre ces deux périodes.

La palme revient évidemment à Suzuki qui propose une variation de coût des pièces détachées de 15,33 %. À en juger par ces illustrations, ce ne sont pas évidemment les marques portées dans le haut de gamme qui font souffrir les automobilistes.

Sur le marché, la réalité dénote le monopole des constructeurs pour la commercialisation de ces pièces. Contrairement à ce qui se passe dans certains pays, la concurrence n’a pas sa place dans ce domaine en France. Les derniers propos d’Edouard Philippe, actuel premier ministre, confirment bien cette situation. Il souligne que la vente des pièces détachées visibles demeure un privilège du constructeur en France.

Un espoir tombé à l’eau pour du changement

Une lueur d’espoir est apparue en novembre 2019 avec la loi d’orientation des mobilités. Celle-ci plaide en faveur de l’ouverture du marché des pièces détachées à la concurrence. Si elle avait été adoptée, cette loi aurait dû entrer en vigueur au début de l’année 2020. Malheureusement, le Conseil constitutionnel a coupé court à cet espoir, prétextant des motifs règlementaires.

Certains redoutent également un lobbying des constructeurs dans ce refus de changement. Ces acteurs de l’industrie automobile ne souhaiteraient pas voir s’immiscer des entreprises étrangères sur le marché.

En attendant un nouveau changement, la flambée du prix des pièces détachées demeure. Pour l’année dernière, le prix moyen de ces pièces a gonflé de 6,6 %. Pourtant, toujours pour 2019, l’indice des prix à la consommation n’a pas franchi le 1 %.

Des consommateurs de plus en plus exigeants

Un détour dans le cercle des consommateurs permet peut-être d’expliquer cette hausse effrénée. Les acheteurs sont en effet de plus en plus portés sur les voitures sophistiquées. Résultat, les constructeurs jouent à fond la carte de la sophistication pour les nouveaux modèles. Les véhicules deviennent connectés, plus sûrs et évidemment plus classes. Les améliorations apportées ont tendance à rendre complexe leur réparation en cas de souci.

Certains automobilistes ont également tendance à s’orienter vers les belles voitures. La plupart s’orientent davantage vers les modèles chers à l’achat et à l’entretien comme les SUV. Cette réalité ne fera que donner raison à la hausse indomptable du prix des pièces détachées.